Vert de gris.

Publié le par Léo Nil


L'homme briguait le terrain depuis plus de vingt ans. Un champ et un cimetière. De ceux dont tu pourchasses le lézard en été. De la pierre, sourtout et puis un peu de terre...Il l'avait obtenu . Réanimé un figuier et planté un olivier...remonté un mur de pierres sèches, avec Denis le voisin. Du calcaire...tu sais , avec le vinaigre tu obtiens des bulles. Sa femme arrosait en douce durant les mois de sécheresse.Le cimetière...pas grand chose...un institeur mort durand la première guerre mondiale et puis sa famille...Faut savoir que dans ce coin là de la france sont plutôt protestants. Bref, le vieux binait ce jour là. Elle, elle étendait le linge dans le champ. Il était assit sur le muret à faire des gros rots. Pas son habitude...Il l'appelle ...va se doucher et se changer...elle joind la médecin...Trois miniutes apès , le docteur est là....et puis SAMU , pompiers...t'aurais vu ce chantier...On ne sait pas trop ce qu'a pèter...mais ça va il a le morale mais pas la télé. Et merde...

Cet Homme c'est mon Papa...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MUMU 02/06/2008 20:53

C'est mon papa aussi; Je vous rassure il a retrouvé la télé, son jardin et sa femme.Merci à toi.....Léo Nil.Bises

Sév 01/06/2008 22:15

Allez !
Chut...

Lau 27/05/2008 18:45

Bon, si ça va, ça va. Mais y'a p'être une corrélation entre le moral et pas d'télé, non ?

Cecile 27/05/2008 15:04

Hé ! papa de Léo Nil, c'est pas le moment de déconner, le beau temps arrive et il y a plein de trucs à faire au jardin ...
Bises .